Juin 2011


1/ Sérum N°1

Sur cellules Hep-2 (lames Zeus/InGen, lames Hep2000, lames Kallestad / BioRad et lames maison), le sérum de Mme Ma donne un aspect d’anti-membrane nucléaire retrouvé par 20 participants (63%). Ces Ac sont présents à titre élevé, >1/640. Ils sont associés à un anticorps anti-cytoplasmique faisant évoquer l’actine à titre faible (1/80).

voir image L’aspect cytoplasmique sur cellules Hep-2 doit déclencher le triple substrat et la recherche d’anti-actine par une technique de confirmation.

Sur cellules Hep-2 traitées à la colchicine, confirmation de la spécificité actine

L’aspect d’anti-membrane nucléaire a entrainé la détection des Ac anti-gp210 qui s’est avérée positive ( ELISA Inova, IL).
L’anti-gp210 a été identifié par 6 participants.

La recherche d’Ac anti-ADNn est négative (test de Farr DPC Siemens, ELISA Kallestad/ Bio-Rad), ce qui a été observé chez 16 participants sur 17.
La recherche d’Ac anti-antigènes nucléaires solubles est négative (Ouchterlony avec un antigène maison et avec l’antigène Scimedx/InGen, dots D-Tek, dots Euroimmun).

Sur tissus (triple substrat maison) : l’anticorps antinucléaire cerclé (identifié comme anti-gp210) est fortement positif (>1/640). Un anticorps anti-muscle lisse (retrouvé par 8 participants) de spécificité actine est présent à titre faible (1/80). Il n’existe pas d’Ac antimitochondrie de type 2 dans ce prélèvement (confirmé par western blot maison et dot blot).

voir image voir image


Au total Mme Ma a des :
- Anti-membrane nucléaire à titre élevé de type anti-gp210 (déjà présents lors d’un premier bilan datant d’un an).
- Anti-muscle lisse de type anti-actine à titre faible (également présents lors du précédent bilan).
A cela s’ajoutent
- asthénie, prurit
- bilan hépatique perturbé
Cette patiente possède 2 critères de classification de la CBP (cholestase avec PAL et γGT élevées et présence d’Ac anti-gp210). Elle présente également des critères d’HAI (cytolyse avec ALAT élevé, IgG élevée et présence d’Ac anti-muscle lisse de type anti-actine). Une ponction biopsie hépatique montrant une atteinte des canaux biliaires ainsi qu’une nécrose des hépatocytes viendra confirmer le diagnostic de forme mixte CBP/HAI ou overlap syndrome.

Critères d’overlap syndrome (Chazouilleres,hepatology, 1998)

2 des 3 critères suivant pour CBP :
- AMA +
- Phosphatase alcaline > 2N ou gamma GT > 5N
- Lésions des canaux biliaires
2 des 3 critères suivant pour HAI:
- ALAT > 5N
- IgG > 2N ou SMA +
- Inflammation portale, nécrose hépatocytaire



2/ Sérum N°2-C

Sur cellules Hep-2 (lames Zeus/InGen, lames Hep2000, lames Kallestad / BioRad et lames maison), le sérum est de Mme Sch. donne un aspect moucheté (de type anti-RNP), retrouvé par la plupart des participants (29/32), ces Ac sont présents à titre élevé ≥1/1000. 84 % des participants ont observé un titre significatif ≥ 1/320, le titre supérieur ou égal était supérieur ou égal au 1/640 pour 53 % des participants.

voir imageLa recherche d’Ac anti-antigènes nucléaires solubles (Ro/SS-A, La/SS-B, Sm, RNP, Scl-70, Jo-1,) est positive (Ouchterlony avec un antigène maison et avec l’antigène Scimedx/InGen, dots D-Tek, dots Euroimmun). Le sérum contient des Ac anti-Ro/SS-A et des Ac anti-RNP. 27/28 participants ont retrouvés les Ac anti-Ro/SS-A, 16/28 (57 %) les Ac anti-RNP. Six laboratoires n’ont pas fait la distinction entre les Ac anti-Sm et anti-RNP. La recherche d’Ac anti-ADN double brin (Test de Farr DPC Siemens, ELISA Kallestad/ Bio-Rad, Varelisa Phadia/ Pharmacia) est négative, résultat retrouvé par tous les laboratoires les ayant recherchés.

Au total, Mme Sch. a des

- ANA à titre élevé avec présence d’Ac anti-Ro qu’elle possédait déjà lors du bilan immunologique effectué à l’issue de sa troisième fausse couche et des Ac anti-RNP. L‘atteinte hépatique du premier enfant est probablement en rapport avec un lupus néonatal lié au passage transplacentaire d’Ac anti-Ro/SS-A

- Ac anti-phospholipides, une première recherche d’IgG anti-cardiolipides faite au moment de la troisième fausse couche était déjà positive.A cela s’ajoutent

- une thrombopénie dans ces antécédents définie comme étant un purpura thrombopénique idiopathique mais qui peut être une manifestation initiale d’un lupus sytémique

- une arthrite du poignet qui a motivé la consultation actuelle.
 
Elle possède donc à l’heure actuelle 4 critères de classification du lupus érythémateux systémique (arthrite, thrombopénie, ANA à titre élevé et Ac anti-phospholipides) et des anticorps décrits chez 30 % des lupiques (Ac anti-Ro/SS-A et anti-RNP) mais qui ne sont pas spécifiques du lupus systémique.
 
Le diagnostic de lupus systémique avec syndrome des anti-phospholipides secondaire est retenu.

Dr J. GOETZ et C. JOHANET