Mai 2013
1/ Sérum St Antoine

Résultats attendus
  • Présence d’un Ac anti-PCNA typique en IFI sur cellules Hep-2.
    • Titre >1/1280
    • Lame utilisées : Hep2 « maison » (cellules cultivées au laboratoire) ; Hep2 Kallestad / BioRad, Zeus
  • Confirmation de l’Ac anti-PCNA
    • Immunodiffusion double (extrait de thymus de veau préparé au laboratoire)
    • immunodot (Euroimmun et Dtech)
  • Absence d’Ac anti-ADNn (Test de Farr, Siemens)
    La patiente est HIV positive et présente un lupus avec atteinte rénale. Le LED est apparu plusieurs années après l’infection HIV. L’Ac anti-PCNA était présent plusieurs années avant l’apparition des signes cliniques de LED.
Résultats rendus
  • 26 des 32 laboratoires participants (81%) ont donné une réponse.
  • Parmi ces 26 laboratoires,

    • tous ont observé des FAN positifs, de titre modéré (1/320), mais le plus souvent de titre très élévé (>1/1280, 1/2560 voire >1/2560)

    • concernant l'aspect de fluorescence :
      - 13 laboratoires (50 %) évoquent un anti PCNA sur l'aspect de fluorescence,
      - 6 laboratoires ont observé une fluorescence mouchetée hétérogène, sans évoquer un anti PCNA,
      - 5 laboratoires ont observé une fluorescence moucheté, sans précision
      - 1 laboratoire a observé une fluorescence moucheté + dots nucléaires
      - 1 laboratoire a observé une fluorescence de type dots nucléaires

    • concernant la recherche des Ac anti ADN :
      - 24 des 26 laboratoires ont effectué cette recherche, par 1 technique ( ELISA, ELIA, CLIA ou dot)et pour 3 laboratoires par 2 techniques (IFI + ELISA ou dot)
      - 18 laboratoires donnent un résultat négatif,
      - 1 laboratoire donne un résultat douteux
      - 1 laboratoire donne un résultat négtaif en IFI et douteux en ELISA
      - 3 ont un résultat positif
      - 1 laboratoire n’a pas donné le résultat obtenu

    • concernant la recherche des Ac dirigés contre les antigènes nucléaires solubles :
      - 24 des 26 laboratoires ont effectué cette recherche par 1 technique (dot, ELISA ou ELIA) ou pour 3 laboratoires par 2 techniques (dépistage en ELISA ou ELIA, identification en dot)
      - 13 ont un résultat négatif (principalement technique ELISA ou ELIA ne permettant pas la détection des Ac anti PCNA)
      - 8 ont un résultat positif en anti PCNA (dot)
      - 3 laboratoires ont un dépistage négatif mais une identification positive en anti PCNA par dot

    • Concernant les hypothèses diagnostiques :
      - Rendues par 22 des 26 laboratoires
      - 21 évoquent un lupus érythémateux disséminé

2/Pour le sérum de Strasbourg :

Résultats attendus

  • En IFI : présence d’une image caractéristique d'un Ac anti-pseudo-PCNA de type 1 à la dilution 1/400 avec les lames ZEUS (Eurobio), Kallestad (Bio-Rad), lames maison (Dr Johanet) et un conjugué polyvalent,
  • Absence d’Ac anti-ADN avec les kits Kallestad (Bio-Rad) et Varelisa (Phadia),
  • Absence d’Ac anti-ENA (immunodots D-Tek, Euroimmun), immunodiffusion (antigène MBL et extrait de thymus de veau Dr Johanet).
  • Le patient a un cancer qui évolue sous le masque d’une polyarthrite rhumatoïde. Bien que des Ac de type anti-pseudo-PCNA aient été observés chez des patients ayant un cancer, il n’y a pas d’étude clinicobiologique fine les concernant. Un travail est actuellement en cours dans notre CHU pour préciser leur signification en pathologie humaine.
Résultats rendus

  • 26 des 32 laboratoires participants (81%) ont donné une réponse.

  • Parmi ces 26 laboratoires,
    • 10 ont observé des FAN négatifs, et 16 des FAN positifs avec une très grande hétérogénéité dans les titres observés (de 1/80 à 1/1600)

    • concernant l'aspect de fluorescence observé en cas de positivité : à nouveau une grande hétérogénéité dans les résultats rendus
      - mitbody : 4 laboratoires
      - Moucheté : 1 laboratoire
      - Nucléolaire + fluorescence appareil mitotique : 1 laboratoire
      - Moucheté et nucléolaire hétérogène : 2 laboratoires
      - Dots nucléaires : 1 laboratoire
      - Anti MSA 2 : 3 laboratoires
      - Anti MSA3 : 1 laboratoire
      - Pseudo PCNA : 3 laboratoires

    • concernant la recherche des Ac anti ADN
      15 des 26 laboratoires ont effectué cette recherche : résultat négatif dans tous les cas

    • concernant la recherche des Ac dirigés contre les antigènes nucléaires solubles :
      16 des 26 laboratoires ont effectué cette recherche : résultat négatif dans tous les cas

    • concernant les hypothèses diagnostiques :
      - rendues par 22 des 26 laboratoires
      - très variables compte tendu de la grande hétérogénéité des résultats obtenus
      - parmi les 3 laboratoires ayant évoqué un anti pseudo PCNA, 2 invitent à rechercher une pathologie cancéreuse
      - 4 autres laboratoires invitent également à rechercher une pathologie cancéreuse compte tenu du contexte et des aspects observés (MSA2, MSA3)
      - 6 laboratoires soulignent les difficultés liées à la dilution de l’échantillon

Commentaires du Dr Joëlle Getz concernant les ANA de l'échatillon Strasbourgeois.
  • 25 laboratoires ont rendu un résultat d’Ac antinucléaires sur cellules HEp-2. Le résultat attendu est un Ac de type pseudo-PCNA. Les données techniques et les résultats rendus sont résumés dans ce tableau

  • Ainsi, au total :

    5 laboratoires (20% des participants) ont observé une image de fluorescence pleïomorphe ou de cellules positives et négatives. L’aspect pseudo-PCNA (cf photo ci-dessous) a été mentionné par 2 des laboratoires, un 3ème note une fluorescence mouchetée de type pleïomorphique. L’aspect de type pseudo-PCNA a été dépisté sur
    • les lames BIORAD avec un conjugué polyvalent
    • les lames ZEUS avec un conjugué polyvalent dans un cas, avec un conjugué anti-IgG (H+L) dans l’autre
    • les lames THERADIAG avec un conjugué anti-IgG.

    - 8 laboratoires ont noté un marquage de l‘appareil mitotique de type MSA2, MSA3 ou appareil mitotique sans précision,
    - 2 laboratoires ont mentionné une autre fluorescence (mouchetée ou nuclear dots).
    - 10 laboratoires ont rendu la recherche des ANA négative.

    L’absence de consensus sur les résultats de fluorescence peut s’expliquer par la non prise en compte de la prédilution au 1/100 de l’échantillon envoyé, des difficultés de reconnaissance ou de description de l’image de fluorescence observée. La présence d’Ac dirigés contre l’appareil mitotique ou d’autres aspects (même négatifs) de fluorescence nécessitent vérification/confirmation.